• Démarcher son livre par Natalice

    Démarcher son livre

     

    Mon premier roman est sorti, tout beau tout chaud, tout émouvant, début mars.

    Le recevoir par DHL, ouvrir le carton et le prendre dans mes bras, quelle émotion !

    Quoi ? C'est vraiment moi qui ai fait ça ???

     

     

    Les premiers émois passés, j'ai enfilé ma tenue de démarcheuse :

     

     

    J'ai commencé par vérifier si on le trouvait bien à la place que j'avais demandé sur amazon : pas de problème.

     

    Ensuite, j'ai fait ma page auteur sur ce même site, en insérant ma biographie, ma photo, et un superbe compliment reçu de Isa qui avait fait la mise en page.

     

    Au passage merci à vous tous qui avez contribué à ce résultat : formidable association que celle de Saisons d'écriture !

     

    Après avoir fait ça, je suis allée créer un compte facebook « public » destiné à la promo de mon livre.

    J'ai ensuite cherché sur internet les groupes et associations susceptibles de regrouper des personnes pouvant être intéressées par le thème de mon roman : en ce qui me concerne, les associations de « nés sous X », « adoptions », « recherches de ses origines »... Là, j' y ai trouvé beaucoup de groupes et des contacts se sont établis, la plupart agréables et donnant lieu à des échanges plutôt intéressants, d'autres moins sympathiques du fait d'un engagement forcené de certains dans un militantisme un peu « intégriste » à mon goût....et qui surtout ne me correspond pas. Là, j'ai réalisé qu'il me fallait me tourner également vers d'autres types de groupe et d'intérêt si je ne voulais pas me retrouver « enfermée » dans un seul et même thème.

     

    Je veux être écrivain, pas militante !

     

    Je suis donc allée sur des groupes d'auteurs indépendants, mais je constate que c'est quand même « chacun pour soi » malgré une présentation très altruiste de ces groupes !

    Tant pis, je ne vendrai pas par leur intermédiaire, mais je reste à l’affût de toutes les informations qui pourraient m'être utiles pour la diffusion de mon livre. Là par exemple, je vais aller voir le groupe « la librairie des auto édités », je vous raconterai cela plus tard.

     

    Je me suis rapprochée également des bibliothèques et médiathèques de ma région ( Tarn- Aveyron) d'abord par mail, puis par téléphone car les mails n'obtenaient pas de réponse.

    Résultat : je présente mon livre le 6 juin à Puygouzon, lors d'une soirée de rencontre et de discussion. J'ai été très bien reçue, avec chaleur et gentillesse. Ça fait du bien !

    Je m'apprête à contacter une autre médiathèque, sur recommandation de l'amie d'une amie qui a vanté chaleureusement mon livre auprès des responsables.

    J'ai contacté le salon « fête du livre et de la gourmandise » qui a lieu à Pampelonne (12) début juillet et qui est ouvert à tous. J'attends leur accord pour m'y inscrire.

    Enfin, je vais essayer de participer au salon du livre de Gaillac, des amies tentent de me faire entrer en relation avec des responsables.

     

    Je me suis risquée aussi à visiter les libraires et leur proposer de prendre mon livre en dépôt : là, pas terrible l'accroche, beaucoup de temps pour pas grand chose, je déconseille...On peut aller les voir et laisser des flyers, s'ils les acceptent, mais ce n'est pas par eux que je deviendrai célèbre !!! De toute façon, un livre non publié par une sacro sainte maison d'édition, ça les rend méfiants et peu enclins à nous aider, le thème même du livre ne les intéressent pas, et la première chose qu'ils annoncent c'est leur pourcentage sur chaque vente ( de 20 à 30 %).

     

    Voilà, en gros comment j'ai fait ma promo jusqu'à présent.

     

    Bien sûr, il y a aussi le milieu professionnel, où les collègues sont très contents d'acheter mon livre. Et le CE de ma boîte qui l'a mis en vente aussi.

     

    Ce que j'en retiens, c'est que promouvoir son livre tout seul est très difficile, fatigant, et réclame d'y consacrer plus d'heures que la journée ne le permet, surtout quand on est comme moi novice dans tout ça et pas très calée en internet.

    De plus, quand on travaille et que la maison est pleine de monde, ça ne facilite pas les choses...

     

    Ceci dit, je suis assez contente de moi, je trouve qu'en 1 mois le résultat n'est pas si mal.

     

    Attention cependant, démarchez mais n'oubliez pas de vivre et de rester connectée à votre famille, je le dis d'expérience, j'ai tendance à m'enfermer sur mes démarches et à les oublier. Heureusement, mes 3 ados savent me rappeler leur existence et leur besoin de moi !

     

    Bonne écriture, belles lectures et beaucoup de bonheur à tous !

     

    Nat

    ( Natalice, auteure de « Emois, d'elle à moi »)

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Patrick Bassham
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:57

    Félicitation Nat, il faut du courrage seulement. j'espère que dans les jours qui viennent nous trouveront tes exemplaires dans nos librairies ici chez nous à Goma en RDC

    2
    Vendredi 28 Mars 2014 à 18:41

    Un livre superbe que je conseille. Bravo Nat pour ton courage et ton talent.

    3
    Pamela logar
    Vendredi 11 Avril 2014 à 17:59

    oui, il faut simplement du courage, mais aussi une bonne organisation ! quand j'ai dit à Nat tout ce qu'il fallait qu'elle fasse, elle a été super affolée sur le coup, mais au final, ça marche ! car c'est la patience qui est déterminante aussi !!! cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :